Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le bon outil.

par Théo 15 Décembre 2012, 09:43 hechette scie pliante esee junglas

Quis, quid, ubi, quibus, auxiliis, cur, quomodo, quando ? « Qui, quoi, où, par quels moyens, pourquoi, comment, quand ? »

Théo / ARTS

Le bon outil.

Bonjour,

Aujourd'hui je vais répondre à une question que l'on me pose souvent en stage : Quel est le meilleur outil à emmener pour couper du bois ?

Le réponse, vous vous en doutez n'est pas simpliste du genre "le meilleur outil c'est une hache point final, pas de discussion, l'article s'arrête là !"

Tout dépend de plusieurs critères que vous devez analyser avant de partir courir les bois :

- Poids acceptable dans votre sac (inutile de se poser d'autres questions avant celle là, si vous n'êtes pas limité en poids, le meilleur outil pour couper du bois, rapport efficacité, puissance et fatigue c'est... la tronçonneuse !)

- Polyvalence de l'outil (principe de redondance, capacité à débroussailler ET faire des bûches ET fendre du bois...)

- Environnement de votre expédition (bois résineux, broussaille, jungle...)

- Utilisation prévu (faire le feu, dégager une piste, construire un abri, creuser...)

Je vais comparer ici trois outils : une scie pliante d'élagage (Bahco sont les plus connues mais il en existe d'autres), une hachette (pour ma part j'utilise une scie Firskars X7) et le ESEE Junglas (gros couteau de camp - voir l'article dédié au Junglas ici - ).

1- La scie pliante Bahco : Légère (195 g) et peu encombrante (23 cm pliée) la scie d'élagage est très efficace pour couper proprement des bûches jusqu'à 20 cm maximum, au delà la fatigue (voir l'épuisement) se fait vite sentir. L'idéal pour cette scie ce sont des arbustes de 10 à 15 cm de diamètre (Le bois sec est plus long à couper et demande une dépense d'énergie plus grande). Impeccable pour couper de grande perches assez épaisses pour monter une armature de campement solide par exemple. Totalement inefficace pour débroussailler ou percer un roncier.

Le bon outil.

2- La hachette Fiskars X7 : D'un poids nettement plus conséquent (740 g avec l'étui), sa puissance réside dans son inertie (35 cm de long). Idéale pour fendre du bois (effet de coin qui écarte les fibres du bois). Elle peut aussi servir à creuser une rigole autour de votre campement pour l'écoulement des eaux (mode pioche). Assez efficace pour abattre des arbres (même le bois sec) et pour faire du gros bois pour le feu (abattage et refente). A peu près inefficace pour débroussailler, libérer un chemin, faire place nette pour monter un camp.

Le bon outil.

3- Le ESEE Junglas (ou tout autre gros couteau de camp type machette) : D'un poids assez important (1,1 kg avec l'étui)) et doté d'une grande inertie (40 cm de long), le Junglas peut effectuer des tâches dévolues à la hachette (couper des arbres et débiter du gros bois). Son domaine de prédilection est clairement le débroussaillage et la coupe à la volée d'arbustes (pour les armatures de l'abri, pour dégager un espace de campement il est imbattable). Mais avec cet outil on peut aussi fendre du bois par bâtonnage de manière très efficace. Cela peut également faire un instrument de défense redoutable, on peut en faire un épieu pour la chasse ou en faire un piège à gros gibier.

Un problème à signaler, lorsque vous couper une grosse section de bois (20 cm ou plus) la lame a tendance à rester bloquée demandant un effort supplémentaire à chaque mouvement pour la retirer (on le voit dans la vidéo).

Le bon outil.

En résumé, pour sa très grande polyvalence et malgré son poids (c'est le canoé qui porte mon sac), j'ai choisi de glisser le ESEE junglas dans mon Isle Royale Bushcraft de chez Frost River- voir l'article- et pour 195 g de plus j'ai décidé d'y adjoindre la scie pliante d'élagage. Je laisse à la maison la hachette.

Le bon outil.
Le bon outil.

Un autre outil que j'utilise... mais pour faire les vidéos (je réponds à ceux qui me demande ce que j'utilise comme caméra et comme trépied...)

Le bon outil.
Le bon outil.
Le bon outil.
Le bon outil.
Le bon outil.

commentaires

patoche 10/10/2015 16:14

Salut , j'adore ton baton de marche qui te sert de trépied , très bonne idée que tu a la .
perso lorsque j'ai une grosse section de bois a couper j'utilise un petit coin en bois pour écarter un peux le sciage lol
j'aime bien regarder tes vidéos elle son bien faite et très cool ,

Bof 21/10/2014 23:27

Salut, j'ai une tronçonneuse manuelle de chez "SODIEL" et j'en suis très content.
http://www.dailymotion.com/video/x32zsu_sodiel-tron-s-manu-et-guidex-tronco_news

Didier76 01/01/2014 17:45

Je m'y retrouve moi aussi dans cet article
Je pars toujours (lorsque ce n'est pas la ballade de la journée) avec trois niveaux de coupe:
1- Couteaux (Wharhog, lame puissante qui permet le batonning et la coupe à la volée mais bien évidemment pas avec l'amplitude de ton Junglas) et un F1 pour les travaux plus precis même si le Wharhog une fois en main permet de travailler assez finement)
2- Un scie d’élagage Fiskars pour tronçonner des petites sections (10 cm) Mon défaut est d'avoir opté pour la petite (lame de 18cm) en lieu et place de son ainé plus grande +/- 30cm - c'est juste un peu plus long a l'ouvrage sur les sections plus fortes - Ceci dit, excellent matériel, léger, compact, secure, efficace bien pensé..
3- Une hachette de sac à dos Granfors Bruks à un poil prés de taille identique à celle de ta Fiskars.

Alors bon...on peut toujours trouver plus puissant mais ces trois outils répondent très majoritairement à mes besoins rencontrés dans la verte - De toutes façons, ce sera toujours le problème du ratio "taille poids, efficacité" qui dictera les choix de matériels et là a chacun sa réponse
Cdlt

Alain 07/11/2013 20:02

sympa de revoir les variables,
sous nos contrées j'aime le mix scie/couteau moyen,
dans d'autres endroits ,machette/pliant étaient ma solution idéale,
autant de situations que de combinaisons ,
le plus important étant (à mon sens)
de connaitre et de savoir optimiser (l'utilisation et les limites )
de son matos ;)

Amicalement,
Alain

Haut de page