Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le Karrimor SF 45 Predator.

par Théo 14 Mars 2013, 16:18 karrimor sf 45 predator karrimor sac de survie

Omnia mea mecum porto " Je transporte avec moi tous mes biens "

Théo / ARTS

Le Karrimor SF 45 Predator.

Bonjour,

dans cet article nous allons aborder la question du portage. Pour trimballer tout le matériel nécessaire à " la vie dehors" il nous faut un outil performant, solide, fiable, simple... un sac à dos.

Mais le sac à dos idéal n'existe pas car les besoins de chaque personne sont différents. je ne vais donc pas vous conseiller l'achat de tel ou tel sac de telle ou telle marque, mais juste vous indiquer celui que j'utilise et comment je m'en sers.

Après avoir testé plusieurs configurations de sacs (maxpedition, lafuma, filson...) je suis tombé un jour sur le Karrimor SF 45 predator (ça ronfle un peu comme nom !) et depuis c'est devenu l'indispensable fourre-tout pour mon matériel lors des stages en canoé (pour les stages d'évacuation à pied j'utilise un autre sac le Falcon 2 de chez Maxpedition (voir l'article sur le BOB). Dans le compartiment principal je place un sac de couchage, un hamac, une couverture de survie à œillets, ma popote Zebra (remplie elle-même de nourriture), une couverture en laine qui m'a sauvé la mise plus d'une fois (achetée à La Carde, les meilleures couvertures en pure laine des Pyrénées - www.lacarde-pyrenees.com-) et un sac étanche pour quelques sous-vêtements de rechange.

1- ESEE 5 / 2- Trousse de secours avancée/ 3- Omni pouch Karrimor/ 4- Side Pocket Karrimor / 5- Side Pocket Karrimor / 6- Tarp / 7- Poche somitale / 8- Morceau de tapis de sol / 9- Compartiment principal.

1- ESEE 5 / 2- Trousse de secours avancée/ 3- Omni pouch Karrimor/ 4- Side Pocket Karrimor / 5- Side Pocket Karrimor / 6- Tarp / 7- Poche somitale / 8- Morceau de tapis de sol / 9- Compartiment principal.

Dans les poches du côté gauche je place une pince multifonction (Leatherman Wave) mon kit feu d'urgence (voir article), de la corde d’escalade et deux gourdes (une d'un litre et une d'1/2 litre). On y trouve aussi la pochette du Fox Parang (voir article sur le Fox Parang) dans laquelle j'y ai glissé mon kit de purification d'eau (Aquamira frontier pro, entonnoir pliable, plusieurs filtres à café sans chlore et une boîte de micropur).

Dans les poches du côté droit j'ai de la corde (on en a jamais assez), un petit système d'affutage (SharpNeasy) et une sacoche maxpedition (vertical GP pouch) renfermant 2 à 3 jours de nourriture - riz, farine, thon en boîte, foie de morue, soupes en sachet -. On y trouve aussi une brosse à dent et un mini tube de dentifrice.

A l'arrière des Side Pocket, il y a un espace qui accueille mon poncho de pluie et ma scie (Bahco).

En configuration hiver, je libère les sangles du dessous du sac pour y mettre mon tapis de sol dans des sacs poubelles et je glisse le tarp à l'arrière des Side Pocket.

Le Karrimor SF 45 Predator.

Sur le devant du sac j'ai accroché une poche Karrimor où se trouve mon quart en titane (contenant lui-même un rouleau de papier hygiénique), 2 gourdes pliables qui me servent pour mon système de purification d'eau (l'une d'elles porte la mention CONTAMINÉE écrit au feutre indélébile, je l'utilise pour recueillir les eaux avant filtration), mon réchaud à bois pliant (un de mes achats les plus intelligents -voir la vidéo de présentation du Vargo Wood Stove-) et une petite bassine souple (contenance 4 litres pour recueillir de l'eau de pluie, la toilette, la vaisselle, nettoyer les poissons...).

Toujours sur le devant du sac j'ai rajouté une pochette maxpediton FR1 pour mon kit de secours niveau 2, détachable en un instant grâce aux grimlocks.

Le Karrimor SF 45 Predator.

Dans la poche intérieure en filet je garde encore de la corde et dans le compartiment zippé du dessus je loge mon tour de cou en laine, un shemag et mon kit feu par friction.

Enfin, sur le sac sont fixés deux couteaux : le ESEE 5 tenu par deux grimlocks (voir vidéo) et le ESEE IZULA accroché sur la sangle gauche du Karrimor pour l'avoir sous la main lorsque je porte le sac (voir photo).

Le Karrimor SF 45 Predator.
Le Karrimor SF 45 Predator.

Dans cette configuration je peux passer assez facilement 4 à 5 jours en toute autonomie (voire plus grâce à la pêche, au piégeage, aux plantes comestibles et aux insectes), tous les besoins essentiels sont couverts (couteaux, régulation thermique - feu et couchage -, récupération et potabilisation de l'eau, nourriture, premiers soins, hygiène).

commentaires

watch here 31/07/2017 17:06

cool, I want it :)

max 30/09/2014 10:21

votre site est une véritable pépite ! Merci de le nourrir régulièrement et d'augmenter ainsi nos connaissances dansle domaine

Adrien 16/02/2014 11:36

Bonjour, je cherche depuis un certain temps un belle trousse de secours à accrocher sur un sac mais pas moyen d'en trouver. J'aurais donc aimer savoir quel était le nom de la trousse?
Merci.

Théo/ARTS 16/02/2014 13:10

La trousse de secours (niveau II) que j'utilise est la Maxpedition FR1. Très pratique, logeable et avec un système d'ouverture pratique pour un usage premiers secours. A bientôt.

Didier76 04/01/2014 18:35

"Dans les poches du côté droit j'ai de la corde (on en a jamais assez)"
C'est vrai et en emporter beaucoup prend beaucoup de place !
Je pars avec 30 m de cordelette d'alpinisme (Millet) que je privilégie en lieu et place de la paracord car à diamètre égal est elle plus résiliente et prend moins de place - Néanmoins je pars également en emportant du fil de fer en diam.0.6mm donc très fin, souple et cependant très résistant - Il a de surcroit la bonne idée d'être gainé de matière plastique verte et s’avère vraiment parfait pour la construction d'abris en bois d’écran réflecteur etc. Très léger, une petite bobine de 20m ne prend pas plus de place que 3m de paracord et ne pèse rien - J'en trouve régulièrement dans le bric a brac du rayon bricolage d'une grande enseigne de la distrib. dont le nom commence par un L et se termine par un C - Dernière qualité et non des moindre; je paye la bobine de 20m ..2.60€
Cdlt

Didier76 31/12/2013 00:37

Tres complet et bien pensé - je retrouve là presque à l'identique mon paquetage pour des sorties en autonomie généralement de 72h - Je crapahute depuis un an et demi avec un sac "Tasmanian Tiger Trooper Bag" de 45 litres ( Si ça ne ronfle pas ça non plus, je vais allé me pendre...(sourires).
Je part avec deux couteaux ; un Wharthog au ceinturon et un FI dans une poche extérieure du sac + une hachette de sac a dos (Granfors Bruks 45 cm et une mini pelle pliante SOG - L’idéal de port pour les couteau étant ta solution.sur le sac a dos le porta la ceinture me gène parfois avec la ceinture abdominale) mais j’hésite en France car souvent mal vécu par les gens croisés au gré de la marche ( quelque remarques déplaisantes et limites de la maréchaussée croisée à l'improviste sur l'interdiction de port de ces couteaux..éternel problème reçurent)

Didier76 01/01/2014 13:48

L'année dernière j'ai cumulé...grosse discussion avec la gendarmerie qui voulait confisquer mon Wharhog et verbaliser - j'ai gardé mon couteau suite à de longues explications ...ex militaire qui a toujours utilisé des couteaux, mon look de senior qui n'est pas celui d'un égorgeur et patati et patata..! Deux mois plus tard, deux contrôles quasiment consécutifs des Eaux et Foret( au passage, je ne les ai pas vu et entendu arriver..chapeaux bas !) et là encore gros palabres concernant mon feu pour la nuit - j'ai évité les amendes de peu car mon implantation de feux a été favorablement appréciée, de tailles modeste, était sécurisés , semi enterrés, zone propre de nettoyées sur une zone de 2m autour du foyer et gourde d'eau visible.
Bref, je cache les couteaux (heureusement ma hachette est discrète), limite le recours au feu (ouvert) et mon réchaud à bois n'a jamais autant servi mais il est certain que ce n'est pas la même utilité...!
Bref, couteaux et feux commencent à poser de réels problèmes d'acceptation - La problématique "sécuritaire" ambiante depuis un moment s'habille doucement d'un manteau de paranoïa !

Théo/ARTS 31/12/2013 12:33

C'est vrai que le couteau sur le sac ça passe souvent mal chez les randonneurs (et à fortiori pour la maréchaussée). J'ai remarqué que quand je descend la rivière en canoé avec la machette ou un gros couteau visible ça passe mieux qu'à pied... va savoir pourquoi !

Haut de page