Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Lynx, une femme hors du temps.

par Théo 22 Mai 2013, 21:09

Naturam expelles furca, tamen usque recurret « Chasse le naturel à coups de fourche, il reviendra toujours »

Théo / ARTS

Bonjour,

aujourd'hui un article pour partager avec vous un film sur une femme qui passe son temps entre une vie moderne et une vie primitive. Un bond dans le temps. Tout au long du film on découvre pas mal de techniques intéressantes pour la survie en milieu naturel.

Un documentaire aux images très (trop) léchées qui donne envie de larguer les amarres, de jeter son sac à dos en nylon, de se fabriquer un couteau dans un caillou... bref de revenir aux fondamentaux.

On est, formellement parlant, à la limite du documentaire et du film publicitaire (casting, musique, lumières...) mais le contenu est apaisant et instructif.

Au moins cette femme vit sa passion (et de sa passion... voir son site ici pour découvrir les offres de stages tout au long de l'année).

A découvrir mais attention à ne pas se faire avoir par les images !

Et un plan de fin qui en fait des caisses... de supermarché !!! (vous comprendrez en regardant le film).

commentaires

shemaleescortslondon.pro 29/07/2017 21:51

it's too difficult for newbies

lafeac 22/01/2017 11:40

Ma fille avait à l'époque participé au Bateau école sur La Fleur De Lampaul, rien à voir, mais pour la présentation de leur film, séquences forcément revues et corrigées, donc là aussi , mais surtout, si vous ressentez le besoin de partir faites le à n'importe quel prix, désormais ma fille à une seconde Famille , La famille de La Fleur, l'expérience avec les autres, avec l'autre , le black, le Rouge, le Jaune et surtout le Blanc là où elle est naît , Cdlt

lafeac 22/01/2017 11:27

C'était pour la boutade Penis , mais j'ai bien ressenti la m chose que toi , la démarche commerciale, cela sent la mise en scène etc..... mais Elle existe cette femme et peu ouvrir des portes à la place d'un suicide, où d'un quelconque voyage en Syrie à cause d'un mal être, où d'un burnout, où pour d'autres le cancer du couple etc..... voilà une vision
échappatoire chère peut être pour une opération survie, mais tu as vu combien vaut la carotte râpée au market ,certains descendent dans les pyrénées et puis sont biens là est le principal

lafeac 22/01/2017 11:07

c'est sur, si tu te laves pas penis CELA pue

penis gagnon 12/04/2016 20:58

sa pue

Ben LaSurvie 29/01/2016 10:44

Voilà ce qui s’appelle aller au fond des choses et j’éprouve une véritable respect pour cette femme et sa détermination dans sa recherche du "sens". Je n'avais jamais vu une expérience repousser dans ce domaine aussi loin les limites - Quoi en penser et en dire ? Le questionnement existentialiste est souvent une étape dans la construction personnelle comme l'a été avant, d'une façon inconsciente, celle du complexe d’œdipe. La rupture et le rejet ne sont pourtant pas complétement consommés puisque sur la fin de ce film on constate que ce n'est qu'une alternance entre modernité actuelle et retour aux sources.. primitif -

Je ne suis pas dupe des images et j'ai somme tout regardé cela d'un œil relativement détaché même si à ce stade de ma vie je suis en quête de plus d'authenticité, que le chemin parcouru permet la mise en perspective et l'acquisition d'une attitude plus critique de nos environnements de vie moderne, de ce qu'elle propose et veut nous faire "avaler"

Cdlt

Didier76 04/01/2014 13:56

Voilà ce qui s’appelle aller au fond des choses et j’éprouve une véritable respect pour cette femme et sa détermination dans sa recherche du "sens". Je n'avais jamais vu une expérience repousser dans ce domaine aussi loin les limites - Quoi en penser et en dire ? Le questionnement existentialiste est souvent une étape dans la construction personnelle comme l'a été avant, d'une façon inconsciente, celle du complexe d’œdipe. La rupture et le rejet ne sont pourtant pas complétement consommés puisque sur la fin de ce film on constate que ce n'est qu'une alternance entre modernité actuelle et retour aux sources.. primitif -
Je ne suis pas dupe des images et j'ai somme tout regardé cela d'un œil relativement détaché même si à ce stade de ma vie je suis en quête de plus d'authenticité, que le chemin parcouru permet la mise en perspective et l'acquisition d'une attitude plus critique de nos environnements de vie moderne, de ce qu'elle propose et veut nous faire "avaler"
Cdlt

Bigtof 11/09/2014 11:14

Tout dépend du nombre de rushes qui a été fait : 1 heure de film pour 2 mois d'expérience, ça laisse la possibilité de faire des belles choses. Or aujourd'hui, les capacités de stockages sont immenses et peu gourmandes en énergie. A mon avis, ils devaient avoir au moins 120h de rushes initiaux... De quoi choisir les plus beaux plans...

Didier76 05/01/2014 02:43

Si je comprends bien ta pensée sous jacente, tu penses qu'il pourrait y avoir là l'expression d'une petite mystification à vocation... commerciale ? - J’écris cela avec la réserve d'usage car il est difficile d’appréhender avec si peu ce que cela pourrait éventuellement masquer. Va savoir...?
Est ce la seule vidéo connue de cette femme et de sa démarche ..?

Théo/ARTS 04/01/2014 14:10

Ce documentaire me laisse toujours un drôle d'arrière gout à la fin de son visionnage... cela vient, je pense, des images trop léchées, et je connais bien la difficulté d'obtenir de telles images de bout en bout d'un sujet (à moins de l'ultra scénarisé !), les bonnes images en reportage sont comme des cadeaux précieux car bien trop rares à obtenir dans la spontanéité... De là vient mon malaise en voyant cette réalisation quasi-cinématographique.

Haut de page