Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Se nourir de plantes sauvages.

par Théo 5 Août 2012, 08:30 plantes et survie manger des plantes sauvages

Carpe diem « Cueille le jour »

Théo / ARTS

Se nourir de plantes sauvages.

Bonjour,

dans cet article nous allons aborder la question de la nourriture en milieu naturel. Comment, sans avoir fait des études de botanique, peut-on se nourrir pendant plusieurs jours avec des plantes sauvages.

En situation de survie il suffit de connaître seulement 3 plantes : L'ortie, le trèfle et le plantain.

- l'ortie : La reine des plantes sauvages, la plus riche en protéine du règne végétal, elle contient beaucoup de vitamine A et C. Vous pouvez la consommer de mille manières : crue (après l'avoir broyé), cuite en soupe, en farce dans du poisson (essayez donc le brochet farci aux orties !), séchée puis réduite en poudre (ainsi vous pouvez en emmener de grandes quantités dans des sachets et ajouter cette préparation dans tous vos plats),.... Les tiges des gros spécimens peuvent faire d'excellentes cordes (voir l'article). Elle combat l'anémie (après une grosse perte de sang, manger des orties aide à récupérer plus vite). Voici une liste non exhaustives des propriétés de l'ortie...

Astringente, dépurative, tonique, dissout l'acide urique, diurétique, hémostatique, reminéralisant, désodorisant corporel, hémophilie,galactogène, combat les ulcères...

vive l'ortie !

Se nourir de plantes sauvages.

- Le trèfle : protéines complètes, on en cultive pour l’alimentation des bovins, ce qui est bon pour le bœuf, l'est pour nous !

Se nourir de plantes sauvages.

- Le plantain : délicieux cuit avec du riz (normalement dans votre sac), mélangé avec la pâte à pain (farine également dans votre sac) pour des chapatis cuits à la braise. De plus le plantain vous aidera en cas de piqûres d'insecte ou d'ortie (voir plus haut). En cataplasme sur la piqûre il calmera la douleur très rapidement.

Vous voilà fin prèts pour déguster ce que la nature vous offre, retenez juste ces 3 plantes et vous pourrez survivre plusieurs jours.

Se nourir de plantes sauvages.
Se nourir de plantes sauvages.

Dans une situation de survie, la pression et la tension que notre psychisme subit empêche bien souvent de grandes réflexions et bloque aussi le mécanisme de la mémoire complexe. C'est pour cela que durant les stages ART Survie, nous privilégions des moyens simples pour que vous puissiez vous souvenir des choses vraiment utiles (inutiles de connaitre 30 plantes sauvages si dans le stress vous ne savez plus lesquelles sont comestibles ou non !), c'est la même méthode utilisée pour les remèdes naturels (voir article).

Dans le monde de la survie, le chiffre 3 peut vous sauver la vie : 3 remèdes, 3 plantes, et la fameuse règle des 3 (on survit 3 minutes sans oxygène, 3 heures sans régulation thermique, 3 jours sans eau potable, 3 semaines sans nourriture et 3 mois sans hygiène.)

En bonus voici quelques plantes supplémentaires pour améliorer l'ordinaire de votre cuisine outdoor (c'est bon pour le moral).

L'ail des ours : l'article ici.

Se nourir de plantes sauvages.

Les crosses de fougère-aigle : bientôt en ligne...

Se nourir de plantes sauvages.

Les pousses de fragon : l'article ici.

Se nourir de plantes sauvages.

commentaires

this info 12/08/2017 23:24

I knew it

Sallenave Michel 18/08/2014 16:19

Bonjour ! J'ai eu l'occasion de manger de pousses de fougères (recette vue la première fois sur un livre d'ancienne cuisine auvergnate) , c'est a préparer comme des haricots verts : blanchir 10 mn environ a la reprise de l'ébullition et poêler si besoin , par contre , il faut bien assaisonner car très fade !

Haut de page